Le 28 septembre 2020

A quoi sert réellement un influenceur ?

Les influenceurs, ou « leader d’opinion », sont des personnalités publiques qui marquent la tendance. Ils seraient entre 15 000 et 20 000 à quotidiennement poster des placements de produits, des selfies, des codes promotionnels ou simplement à donner leurs avis sur des marques. Payés exclusivement par les marques qu’ils promeuvent, ces communicants hors-pair sont un atout essentiel pour le lancement d’un produit ou les campagnes de publicité.

Leur outil de travail : les réseaux sociaux et les blogs. En tête, le média vidéo Youtube et le réseau social de partage de photos Instagram. 

Influenceur est un métier en expansion qui touche de nombreux domaines, et les influenceurs se répartissent en plusieurs catégories. Les précurseurs sont les influenceurs travel, associés à des hôtels ou des agences de voyages, et les influenceurs food. D’autres sont influenceurs luxe, affiliés à de grandes marques de couture, de voitures. Il y a aussi les influenceurs fitness, artistiques, lifestyle, business

Depuis 2016, un nouveau type d’influenceur est recensé : l’influenceur politique. En effet, de nombreux articles affirment que Twitter aurait influencé l’élection de Donald Trump. Pour cause, le président des Etats-Unis qui cumule plus de 40 millions d’abonnés et 46 000 tweets, souvent décriés, est devenu indissociable de ce réseau social.

Influencer vient du latin influo, « se répandre », « s’insinuer ». On voit là l’idée d’un consommateur passif et d’un influenceur répandant en lui la tendance qu’il vend.

Ce qui plait à leurs communautés, c’est la transparence, l’authenticité, dans laquelle ils s’inscrivent. Il est commun de lire lors d’un partenariat que si le produit n’avait pas plu, l’influenceur aurait été honnête et donné son avis sincère. Pourtant, les revues négatives sont rares. La transparence est peut-être plus opaque que ce qui est présenté… L’influenceur ne serait-il qu’un « homme sandwich » payé pour appâter des clients ?

Il y a deux ans, ce nouveau métier s’est vu gratifier d’une cérémonie de remise de prix des influenceurs de l’année, les Influencer Awards !

Le business de l’influence est d’ailleurs en plein essor et devrait atteindre près de 10 milliards d’euros en 2020. Malgré tout, une baisse d’influence des « gros » influenceurs sur leurs communautés tend à se faire sentir. Les nano-influenceurs (comptant entre 1000 et 5000 abonnés sur leurs plateformes), eux, continuent d’influencer. Un détachement par manque de confiance ou la sensation des consommateurs d’être suiveurs ?