Le 18 décembre 2019

Est-il si simple d’être mainstream ?

Anglicisme notoire, “mainstream” s’est petit à petit infiltré dans le vocabulaire pour désigner ce que tout le monde, ” le commun des mortels”, aime : vêtements, séries, aliments… Or, derrière ce mot se cache souvent un jugement de valeur, comme s’il était condamnable d’être comme tout le monde. 

L’emploi du terme peine à dissimuler une certaine dose de snobisme. Est qualifié de mainstream tout ce qu’on ne cesse de voir et qu’on fait semblant de ne pas aimer. Par exemple, la série Game of Thrones, les toasts à l’avocat et les jeans taille haute.

En effet, désigner comme “mainstream” ces éléments de la culture de masse est une façon de les tourner doucement en ridicule. Comme s’il était rédhibitoire d’aimer la même chose que tout le monde, comme s’il fallait se distinguer à tout prix. 

Nommer la culture de masse, c’est accentuer son opposition avec la culture élitiste. Derrière cet effort de distinction, une idée développée en particulier par l’Ecole de Francfort dans les années 50. Selon elle, la culture populaire serait abrutissante. Elle aurait pour seul but d’offrir aux travailleurs une soupape leur permettant de retourner au travail plus efficacement. S’il est aujourd’hui plus difficile de croire que ces productions visent à abêtir le public, les préjugés à leur encontre persistent.

Des chercheurs comme Umberto Eco ou Frédéric Martel ont montré qu’il était possible de produire des lectures subversives des productions culturelles, de se les approprier.

Les fanfictions, le développement d’une culture de la parodie, en particulier dans la mode, ou les réactions sur les réseaux sociaux en sont de nombreux exemples. Ces comportements réflexifs témoignent d’un recul critique sur la consommation des produits dits “mainstream” et même d’une certaine créativité. Frédéric Martel analyse également les luttes d’influence et les processus de séduction qui se cachent derrière l’émergence de tel ou tel produit ou usage populaire.

S’il y a peut-être des distinctions de valeur esthétique ou intellectuelle à effectuer entre des objets ou des pratiques culturels, leur seule popularité ne peut être un critère discriminant. D’ailleurs, une traduction approximative de mainstream donne “courant central”, et que seraient les petits ruisseaux sans les grandes rivières?